Le blog, un bon exercice de marketing ?

Lorsque je lis des blogs de créateurs d’entreprise, je suis souvent étonné de trouver des similitudes entre leur expérience et la mienne, celle de blogueur (en cours de création d’entreprise). La dimension marketing, notamment, me parait assez similaire.

 

1) Connaître son marché / sa blogosphère

Toute entreprise se doit de surveiller son marché… et de s’inspirer de ses concurrents. Par ailleurs, définir son marché est crucial pour limiter les dépenses en communication.
Le blogueur, en connaissant bien son auditoire, peut mieux définir sa cible et ses attentes. Lire les autres blogs de la blogosphère permet également un bon benchmarking (tel type d’article séduit alors que celui là n’a pas généré beaucoup de commentaires…) et stimule la créativité.

 

2) Trouver de nouveaux clients / lecteurs

Trouver de nouveaux clients est souvent le coeur de la croissance d’une entreprise. Pour ce faire, elle va communiquer, faire de la publicité, chercher des recommandations auprès de ses clients actuels.
Un blogueur a besoin de lecteurs pour rester motivé. En trouver de nouveaux est un travail de tous les jours qui passe par des interventions sur des forums spécialisés, des commentaires sur d’autres blogs ou encore un meilleur référencement (bon, là, ça vient avec le temps… mais n’est-ce pas aussi le cas d’une entreprise ?!). Et puis comme dans le monde réel, il existe différents canaux de diffusion : actualités, Twitter, Facebook, LinkedIn, etc..

 

3) Fidéliser ses clients / lecteurs

C’est très à la mode depuis plusieurs années dans les entreprises. On sait qu’il est fichtrement moins cher de fidéliser un client actuel que d’en convaincre un nouveau. Des newsletter, des envois d’emails ou de courriers personnalisés ou encore un petit coup de téléphone, juste pour prendre connaissance de l’actualité de son client sont de bonnes techniques. Sans parler de la traditionnelle carte de voeux ! (ça marche, ça ? peut être envoyer une carte à un autre moment serait plus efficace, comme à l’anniversaire de la première commande, par exemple !). L’important étant de rester à l’écoute des besoins clients pour les satisfaire et suivre leurs évolutions.
Le blogueur dispose à peu de choses près des mêmes outils. Newsletter, emails, analytics. Il devient alors plus simple de déterminer les améliorations à faire sur son produit, le blog et appliquer la fameuse (en entreprise) méthode du PDCA (Plan, Do, Check, Act).

 

4) Gagner en crédibilité

Pour l’entreprise, cela passe par des publications dans des revues spécialisées, des contrats à bonne visibilité ou encore des recommandations clients.
Le blog, lui, va gagner en crédibilité grâce aux commentaires, aux articles publiés ou repris ailleurs sur le web et… à la communication offline, dans des conférences, des journaux papier ou à la télévision.

 

5) Vendre ses produits

Ici, le rapprochement est peut être plus discutable.
L’entreprise a clairement pour objectif de gagner de l’argent en vendant ses produits tandis que le blog offre différents modes de rémunération. Certains blogueurs se rémunèrent en argent, mais ce n’est probablement pas l’objectif de la plupart des blogueurs. Pour ma part, je me rémunère en commentaires… Chaque matin, lorsque ma boite email me fait coucou en me montrant 1, 2 ou 3 nouveaux commentaires, je saute au plafond puis je suis reboosté pour écrire un nouvel article passionnant (je vous laisse juges !). Souvent, il existe une autre forme de rémunération du blogueur : la reconnaissance. Ça compte aussi. Et parfois, le blogueur va se rémunérer par d’autres biais, mais grâce au blog : en trouvant un boulot, en faisant parler de son entreprise, en vendant des fontaines parce que M. Truc a lu le blog d’un type qui conçoit des fontaines et l’a recommandé à Mme Machin qui planchait sur l’aménagement d’un éco-quartier…

 

Pour conclure, je pense que bloguer est un très bon exercice de marketing et que c’est un bon moyen de savoir si on aime vendre et si on serait capable de la faire. Allons encore plus loin… un bon blogueur devrait pouvoir plus facilement lever des fonds car cela montre qu’il est capable de transmettre sa passion et de se vendre. Les points communs sont nombreux :
– Définir sa cible
– Recadrer son offre
– Étudier le besoin
– Faire savoir à tous les clients potentiels que l’on existe
– Proposer des produits qui surprennent le client
– Travailler avec passion etc..
Néanmoins, je pense que c’est plus facile et rapide sur internet car tous les outils sont gratuits et accessibles et tant que l’on ne demande pas de mettre la main au portefeuille, il est tout de même plus simple de convaincre. Et puis sur un blog, on peut faire des erreurs, ce n’est pas très grave.

Tags: , , , ,

Trackbacks/Pingbacks

  1. 100ème article - J'aurais voulu l'inventer : Le Blog | Mon entreprise avant la fin de l'année - 5 septembre 2011

    [...] On essaie de synthétiser, de paraphraser ou encore de convaincre. C’est finalement un bon exercice. Bien entendu, il faut que la thématique nous intéresse. Si le rédacteur s’engage dans un [...]

Leave a Reply