Ne passez pas par la case départ, ne touchez pas 20 000 francs.

Une mauvaise nouvelle… malgré la fabrication d’un prototype plutôt réussi, quelques heures de test ont suffi à me faire déchanter.
Le concept ne marche pas. Non pas que le proto puisse être amélioré ou qu’il faille trouver une autre solution, non, c’est plutôt le genre d’échec qui fait penser qu’il vaut mieux repartir de zéro.

Bon, du coup, il n’y a plus de mystère. Le produit consistait à intégrer une fleur en 3D (avec des pétales et tout, si si !) sur une semelle de tong histoire d’avoir une sensation massante à chaque pas, ce qui pourrait rendre la marche encore plus agréable. La fleur en question peut être facilement remplacée par une autre, permettant ainsi de créer des collections de fleurs suivant les saisons par exemple. Le client peut alors, avec une seule paire de tong, choisir la fleur qu’il a envie de sentir (sous le pied !) pour la journée à venir, selon son aspect, ses couleurs et son pouvoir plus ou moins massant.

En photos :
Flower shape and color testFleur amputée

Le gros soucis qui s’est présenté lors de la phase de tests, c’est qu’avec une fleur relativement souple, on ne sentait pas grand chose comme massage, mais malgré tout, au bout d’une demi heure, cela commençait à devenir douloureux. Une douleur difficile à décrire… pas osseuse, pas musculaire, mais désagréable. On imagine donc facilement qu’avec une fleur plus rigide, la douleur serait toujours présente. J’ai beau avoir retourné l’idée dans tous les sens, je ne vois pas vraiment de moyen d’échapper à la conclusion que.. le concept ne marche pas. D’autres surprises sont ressorties de ce test comme la capacité incroyable de la fleur à attraper toutes les saletés, cheveux, poussières qui passent. Le résultat est dégueu, après quelques heures seulement (voire photo ci dessus).

J’ai donc décidé (une fois encore) de me tourner vers autre chose, que je muris en ce moment. Peut être un petit produit tout bête pour pouvoir se lancer très vite, ou alors partir sur un projet à plus long terme.
Je vous tiendrai au courant de toutes façons.

En attendant, j’ai un peu de boulot (payé, si si !) car un de mes contacts sur twitter (comme quoi, les réseaux sociaux, ça marche !) m’a demandé de concevoir une fontaine pour lui. Ça fera rentrer un peu d’argent dans les caisses et ça me permet de toucher du doigt le métier de consultant fontaines qui pourrait être la vache à lait de Tikalio le temps que le produit soit opérationnel.

Quoi qu’il en soit, ce projet n’aura pas été vain puisque j’ai appris énormément en 2 mois seulement, notamment en prototypage et en techniques de fabrication. J’ai désormais une expérience en silicones, en usinage et en impression 3D, sans parler du fait que tout ceci a été conçu avec des outils de CAO 2D et 3D open source qu’il a fallu apprendre à utiliser également (LibreCad pour la 2D et FreeCad pour la 3D). Je ressors donc plutôt satisfait, notamment de m’être donné la possibilité aussi tôt dans le projet de tester le produit sans me retrouver avec 1000 paires de tongs sur les bras ! Mais j’ai cette frustration de n’avoir pas dépassé l’étape de la production pour m’essayer au marketing, à la vente, à la gestion, qui sont autant de cordes qu’il va falloir que j’ajoute à mon arc dès que possible.

photo credit: ~jjjohn~ via photopin cc

Tags: , , , ,

6 Responses to “Ne passez pas par la case départ, ne touchez pas 20 000 francs.”

  1. jerome 28 février 2012 at 1 h 57 min #

    Bon courage.

    Mais c’est comme ça qu’on apprend. Tu as eu le courage d’essayer.

    • SLepoutre 28 février 2012 at 2 h 05 min #

      Merci. Ce n’était qu’un coup d’essai et tout a été fait pour que ce soit à moindres frais donc au final, il n’y a que du positif à en tirer !

  2. Guillaume de komment devenir riche 28 février 2012 at 7 h 10 min #

    Les challenges à relever ca fait partie de le route d’un entrepreneur 🙂
    Chaque echec te rapproche de la réussite 😉

  3. BROUCHET Eco BusinessAngel 3 mars 2012 at 5 h 06 min #

    1/ Se planter, c’est la première étape, indispensable, pour pouvoir pousser…
    2/ Tes 1000 tongs deviennent un objet ARTISTIQUE en seulement 1000 exemplaires. Va voir des galeries d’Art Moderne et un designer doué, ces gens là te permettront de surfer sur la vague néo artistique. Slogan possible : ” La fleur de Tong, c’est le pied”.

    Voire un “Mouvement de Mode” que tu lances, avec un concours des plus belles Tongs (avec jury scientifique, et tout, et tout…) sponsorisé par les industriels ou distributeurs de baskets (noms faciles à touver)
    Chaque paire de tongs DOIT être signée (réellement) par des vedettes et des VIP, et vendue aux enc hères sur EBAY, le slogan étant “Marchez sur des fleurs avec … Yannick Noah ou Lady Gaga..”.

    Bref, c’est le commencement de la Fortune, ton échec…
    Il suffit d’y croire, man ! Et de bosser. NE PAS GEMIR, AGIR, c’est mon slogan, à moi…

    Le Tong, c’est bon ?

    • SLepoutre 3 mars 2012 at 22 h 54 min #

      Bonjour André !
      Bien content de voir que vous lisez toujours ce blog.
      Merci pour les suggestions. Toutefois, l’art n’est vraiment pas ma tasse de thé et franchement, le temps manque cruellement pour monter un projet de ce type.
      Mais peu importe, ce ne sont pas les idées qui manquent et je suis déjà sur d’autres pistes.
      Amicalement.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le nouveau projet entrepreneurial en détail | Mon entreprise avant la fin de l'année - 30 mars 2012

    […] développer ici aux US pour le temps qui nous reste ici, c’est à dire 5 mois. Le projet de tongs avec fleur en 3D n’a pas fonctionné alors je me suis redirigé vers autre […]

Leave a Reply