Faire connaitre son entreprise sur internet en 10 étapes

Quelle que soit votre entreprise, en création ou existante, la rendre visible sur la toile est aujourd’hui incontournable.
Lorsque vous achetez un ordinateur, vous cherchez probablement des avis de consommateurs ou des informations produit sur internet avant votre achat. De même, il devient courant de chercher un restaurant sur le web et de consulter le menu en ligne… Et ne pensez pas qu’il ne s’agit que des commerces de proximité ou de produits de grande consommation ! Toutes les entreprises sont concernées et je vous incite dès maintenant à prendre votre place sur internet, et bien au delà du sacro-saint “site web” qui bien que nécessaire, n’est clairement plus suffisant. Suivez le guide !

Image de prévisualisation YouTube

J’ai établi ce tutoriel étape par étape en mettant en place les outils nécessaires à rendre visible ma future entreprise de fontaines Tikalio. Les prochains articles détailleront les étapes suivantes.

1 ) Réserver les adresses et profils au nom de votre entreprise
Comment créer son identité internet ? Quel nom choisir ? Comment savoir c’est un bon choix ?

2 ) Avoir un site internet
A quoi sert un site internet ? Que doit-il montrer ? Comment créer un site sans programmer ?

3 ) Créer un blog
Pourquoi un blog ? Combien de temps cela demande ? Comment créer un blog facilement ?

4 ) Utiliser une page facebook
A quoi ça sert ? Quelle type d’audience puis-je toucher sur Facebook ? Comment créer une page facebook ?

5 ) Utiliser un compte Twitter
Twitter, ça sert à quoi ? Qui est sur twitter ? Quel est le langage Twitter ?

6 ) Mettre en ligne des vidéos sur Youtube et Viméo
Pourquoi communiquer par des vidéos ? Sur quel site héberger mes vidéos ? Pourquoi Youtube est aussi un réseau social ?

7 ) Utiliser le service de gestion d’images Flickr
Quelles photos mettre en ligne ? Comment fonctionne le réseau Flickr ? Quelles sont les fonctionnalités les plus intéressantes ?

8 ) Suivre l’actualité de votre domaine sur la toile
Comment trouver de l’information sur internet (en dehors de google…) ? Quel site pour quel type d’information ? Et si je devenais expert ?

9 ) Participer aux réseaux sociaux
De quoi parler sur internet ? Comment faire parler de mon entreprise ? Est-ce rentable ?

10 ) Gérer votre audience
Comment identifier son audience internet ? Pourquoi faut-il toujours répondre ? Comment améliorer son entreprise grâce à ses clients ?

Tags: , , , , , , , , ,

6 Responses to “Faire connaitre son entreprise sur internet en 10 étapes”

  1. Yannick 14 décembre 2011 at 2 h 38 min #

    Tu peux également utiliser les outils tels que scoop-it pour la curation d’informations et te positionner comme source d’information.
    Es tu sur du B2B ou du B2C? Tu sembles vouloir appliquer une recette prise dans un livre alors que ta stratégie web devrait être réalisée de manière chirurgicale!
    Hésite pas si t’as des questions!

  2. Sylvain Lepoutre 14 décembre 2011 at 11 h 55 min #

    Cette “recette” ne sort pas d’un livre, mais de ma toute petite expérience de quelqu’un qui ne soupçonnait pas tout le potentiel qu’il y a avec les blogs et les réseaux sociaux. D’ailleurs, ces tutos, volontairement simples, se destinent principalement à des personnes qui ont une petite entreprise, qui entendent dire tous les jours qu’il “faut être sur Internet”, entendent parler de Twitter ou de Facebook sans avoir aucune idée de ce que ça rapporte et de comment faire.
    Pour ces personnes, parler de curation ou de stratégie web, c’est l’étape d’après, bien après ! Commençons par la base : un blog, un compte twitter, facebook et youtube et voyons ce que ça peut nous apporter dans un premier temps.

    • Yannick 14 décembre 2011 at 13 h 24 min #

      Je te rejoins sur la puissance des réseaux sociaux et les blogs. Il faut toutefois rester mesuré sur l’impact de ces outils. Le “bruit” régnant sur ces outils brouille souvent la perception du message.
      Dans le cadre d’Alantaya, je me suis également posé la question des outils à utiliser.
      Je pense passer plus de temps sur le SEO et la webanalyse pour drainer du trafic et l’analyser. En revanche, dès qu’il y a un peu de budget, les réseaux sociaux seront les premiers dans lesquels j’investirai. Mais à fond car cela demande un réel investissement financier et humain pour générer du $ !
      Ne prends pas mal le terme de “recette”, j’ai lu plusieurs de tes articles que j’ai bcp appréciés et je ne doute pas qu’ils seront creusés et réfléchis 😉
      Quand ton projet sera t il opérationnel?

      • Sylvain Lepoutre 14 décembre 2011 at 13 h 38 min #

        Très intéressante ta réponse. J’aimerais bien que tu développes ce que tu appelles “bruit” car j’ai du mal à saisir ce dont tu parles (inconsistance du message ? Multiplicité des supports = dilution des informations ?).
        Mon projet Tikalio est en route, même si pour le moment, je ne vends rien ! Il faut d’abord que nous rentrions en Europe ma femme et moi pour que je puisses légalement créer mon entreprise (Mon statut aux USA ne me le permet pas).
        Pour le moment, le blog Tikalio (en Anglais sur tikalio.com et en Français sur tikalio.fr) assorti de tout l’arsenal (pas encore bien optimisé) réseaux sociaux (twitter, facebook, youtube, flickr) me permettent de tester l’éventualité de trouver des partenaires sur internet. pour le moment, j’ai de très bonnes sources d’information et de contacts, notamment grace à Twitter. Les clients, ça viendra plus tard, lorsque le blog aura décollé en terme de référencement naturel j’entends (pas assez d’articles pour le moment…).

        • Yannick 14 décembre 2011 at 14 h 57 min #

          Un peu long à lire, mais cet article devrait t’éclairer: http://www.oezratty.net/wordpress/2011/bruit-dans-reseaux-sociaux/

          Globalement, aujourd’hui nous faisons face à une explosion d’information. Tout le monde crée du contenu, le diffuse, on twitte, on retwitte.. Pour ma part, je sature totalement et n’utilise quasiment plus tweeter, sauf dans le métro pour suivre un peu les actus du jour.

          Il est devenu extrêmement difficile de faire le tri dans toutes ces informations et ej suis consterné par le manque de recul que bon nombre de gens, au demeurant fort intelligents, font preuve.

          La course au Tweet pour obtenir le plus de RT, font qu’au final on ne se pose plus pour lire, analyser.

          L’utilisation des réseaux sociaux pour générer du trafic vers un site?
          -> http://www.klaire.fr/2011/01/09/twitter-comment-savoir-si-votre-tweet-sera-retwitte/
          Voila la solution!
          Par exemple l’article le plus VU et RT de mon blog était sur la nativité: http://www.astuces-entrepreneurs.fr/la-nativite-en-mode-2-0/ ce qui prouve bien la théorie précédemment proposée (à peu près!).

          Comment une marque peut elle ressortir et faire apparaître son message au milieu de tant gazouillis, de posts etc?
          Oui, on peut parler de Evian et de son buzz avec les bébés, mais le budget était énorme! D’ailleurs des sociétés comme Goviral en ont fait leur métier. Tu poses Xmilliers d’euros sur la table et ta vidéo est vue un certain nombre de fois.
          Ensuite, tu croises les doigts pour qu’elle soit reprise un peu partout..(notion de média acheté et de média créé)

          En revanche, pour une petite société, les moyens dont tu parles sont d’excellent moyens pour enrichir le discours de ta marque, proposer du contenu intéressant à tes visiteurs/prospects.
          En effet, quoi de mieux qu’une vidéo montrant comment fonctionnent tes fontaines sur Youtube? Quoi de mieux que Facebook pour rester dans l’entourage de ton prospect et essayer de papoter avec lui? Un blog pour le tenir informé de l’évolution etc?
          Mais avant tout cela, il a fallu faire venir ton prospect, capter son attention!

          Pour ca, pas de recette miracle, soit tu as bcp d’argent pour générer une activité et plus de bruit que les autres pour qu’on vienne te voir, soit tu travailles à fond ton SEO (ok je suis un binaire.. mais je caricature volontairement).

          Je note que tu utilises twitter pour avoir des contacts. pas des clients. En effet, twitter te permet d’engager la discussion avec des potentiels partenaires par son effet immédiat.

          Je reste à ta dispo si tu as d’autres questions 😉

          • SLepoutre 14 décembre 2011 at 18 h 41 min #

            Merci pour ces précisions. Je te rejoins sur la quasi totalité du message.
            J’ai d’ailleurs immédiatement retweeté ton article avec la vidéo sur la nativité 2.0 !! Et pour confirmer ce que tu dis, j’ai eu il y a 2 jours un pic énorme de visites sur mon blog car un graphiste qui bosse sur Wilogo a trouvé mon article sur l’art de copier quand on est entrepreneur dans lequel je parlais de l’utilité de s’inspirer des milliers de logos présents sur wilogo pour créer le sien !!! Donc mauvaise pub auprès de plusieurs centaines de graphistes + quelques insultes, mais plein de visites en provenance de twitter !!
            Pour en revenir à notre sujet, je suis un peu dans le même cas que toi : Saturation extrême de tous ces médias sociaux et de la course aux articles, commentaires, tweets, likes etc… qui est addictive et finalement n’apporte pas grand chose.
            Toutefois, lorsque je cherche des infos ou des contacts auprès d’une entreprise bien établie et ne trouve que des annuaires d’entreprise en cherchant dans google, je me dis qu’il leur manque quelque chose, ce qu’on appelle la présence sur internet, le strict minimum que toute entreprise devrait remplir (comme être dans les pages jaunes, finalement). Et c’est vraiment à ces entreprises là que je m’adresse. On ne parle pas alors de gros budget marketing ou de campagnes virales, mais juste d’avoir une page avec quelques photos et les coordonnées, éventuellement un blog pour humaniser sa présence et référencer son site… Le reste est optionnel et dépendra beaucoup de l’activité de l’entreprise finalement.
            Quant à mon expérience personnelle, elle me fait penser qu’effectivement, les clients ne se trouvent pas via twitter ou facebook. Je pense que c’est possible via un blog dans la mesure où celui-ci apporte des réponses utiles aux clients potentiels. C’est ce que je tente de faire avec le blog Tikalio, qui propose des infos, conseils et sources d’inspirations pour les architectes ou clients de fontaines. Et comme justement je n’ai pas des fortunes à dépenser dans ma recherche de clients (et pas encore de produit à vendre), mais j’ai du temps, c’est la seule solution dont je dispose actuellement.
            ………. 10 minutes plus tard, après la lecture de l’article d’Olivier Ezratty…
            C’est aussi mon impression pour twitter et facebook : un max de gens qui font du bruit, hurlent leur message publicitaire à un maximum de personnes… Mais on n’est pas obligé d’utiliser ces outils de la sorte. Par exemple, mon caractère fait que je ne supporte pas l’idée de louper des messages sur twitter ou facebook… j’ai donc fait des listes sur twitter avec 4 ou 5 comptes sur chaque et que je consulte 2 ou 3 fois par semaine, 1/2 heure environ. C’est un peu mon journal avec la partie innovation, entrepreneuriat, photovoltaique etc…
            J’ai testé twitt adder et c’est pas mon truc. Cela rajoute des followers, mais majoritairement des gens qui n’ont rien à voir avec les thèmes que j’aborde alors j’ai laissé tomber. En revanche, pour le compte twitter de Tikalio, je suis les followers d’un autre compte sur les fontaines. Certains me suivent en retour et je trouve parfois des comptes intéressants également. C’est particulièrement intéressant pour trouver des personnes qui sont intéressés par ce que tu racontes/publie mais l’inverse n’est pas vrai (des prospects en somme… comme des architectes paysagers par exemple). Cela m’a également permis de me rendre compte que sur environ 150 comptes que j’ai suivis, il y en avait environ une vingtaine qui me paraissaient intéressants. Ceci se traduit par une timeline qui publie régulièrement, mais pas 20 tweets par jour, qui retweete de l’info pertinente et qui ne se regarde pas le nombril (tweets uniquement de promos, produits, articles de blog de l’entreprise etc…). Donc oui, ces 130 comptes twitter sont du bruit pour moi, mais je l’ignore en ne le mettant pas dans mes listes. Je ne lis plus que les tweets depuis mes listes d’ailleurs.
            Sur facebook, c’est pareil, je vire les publications des gens inintéressants et il ne me reste que 5 à 6 messages nouveaux chaque jour, ce qui me convient tout à fait ! Donc oui, on peut supprimer le bruit, mais ça demande du travail initialement. Toutefois, ça permet de gagner beaucoup de temps et de ne pas se pendre au bout de quelques mois d’internet intensif !

Leave a Reply