Et vous êtes ? Guy Kawasaki ? Enchanté !

Non, bien évidemment, je ne l’ai pas rencontré en personne… quoique il doit habiter pas trop loin d’ici…

C’est juste que depuis que je m’intéresse à l’entrepreneuriat de près, je n’ai cessé de lire ici où là des retours sur ses livres ou quelques citations célèbres. Je n’avais pas encore eu le temps de m’y intéresser jusqu’à ce que je tombe sur cet article : Enchant and engage more customers with social media

J’ai donc fait connaissance avec Guy l’enchanteur et voilà ce qu’il m’a appris en substance :

1) Répondez à vos emails, si possible en moins de 48h. Beaucoup de personnes ne répondent pas à tous leurs emails, notamment ceux qui viennent de personnes insignifiantes… comme Lonelyboy15 ! Or, c’est lui que vous pouvez séduire facilement. Il s’agit donc de s’engager vite, auprès de beaucoup de gens, tout le temps.

2) Enchanter (ou séduire) vos employés : en leur expliquant qu’ils vont maîtriser de nouvelles compétences, travailler de façon indépendante et pour une cause. Il faut aussi donner du pouvoir à vos employés. Enfin, il faut mettre les mains dans le cambouis, faire le sale boulot pour montrer à vos employés qu’ils n’ont pas nécessairement à le faire à votre place.

3) Pour inspirer la confiance, faites confiance aux autres. Dire OUI par défaut. Commencer par chercher comment vous pouvez aider l’autre et vous gagnerez sa confiance. Vous devez être le cuistot, pas le mangeur. Le mangeur cherche à manger plus de tarte que les autres, le cuistot cherche à fabriquer plus de tartes pour satisfaire tout le monde.

4) Planter beaucoup de graines. Finie l’époque des influenceurs à convaincre pour qu’ils convertissent la masse à votre produit (approche Top-Down). Aujourd’hui, c’est inversé. Les influenceurs existent toujours, mais ils parlent des produits qui sont déjà des réussites. Il faut donc convaincre les « Lonelyboy15 » et autres mini influenceurs inconnus. Il faut planter beaucoup de graines pour toucher la masse.

5) Allez voir Justin Bieber’s Never Say Never… C’est un film sur le marketing ! Bieber a le quasi-monopole sur son marché de niche, les filles de 9 à 16 ans. Et cela passe par beaucoup de travail et du bon marketing.

6) Décrivez votre mission en quelques mots, 2 ou 3 idéalement. Par exemple, son « Mantra » est Empower people.

7) Faites un produit parfait. C’est plus simple de séduire avec de la qualité ! Votre produit doit être :
Profond (beaucoup de fonctionnalités)
Intelligent (on doit sentir que quelqu’un d’intelligent est derrière)
Complet (ce qui est autour du produit compte autant que le produit)
Donner du pouvoir (l’utilisateur doit se sentir puissant, provilégié)
Élégant (le design est important)

Pour lui, la Ford Mustang est un bon exemple de produit parfait.

Si vous comprenez un tout petit peu l’anglais, regardez ces mini vidéos, c’est 100 fois mieux que mes explications approximatives et vous aussi, vous serez enchantés après les avoir visionnées… Enchant and engage more customers with social media

Du coup, je vais envisager l’achat d’un de ses bouquins. Et zut ! Il a réussi son coup !

Et vous ? Enchantés par Guy Kawasaki ?

Tags: , ,

14 Responses to “Et vous êtes ? Guy Kawasaki ? Enchanté !”

  1. Christoph. 11 juillet 2011 at 1 h 05 min #

    J’aime beaucoup les points 1,3 et 4

    L’énorme intérêt avec ce genre de personnage, c’est qu’ils sont capables de faire prendre conscience en quelques mots des concept et des principes qui sont à priori évidents, mais qu’on a toujours du mal à exprimer et mettre en oeuvre.

    Ps: vraiment sympa les articles que tu écris.

    • SLepoutre 11 juillet 2011 at 8 h 40 min #

      Merci pour le compliment ! et vivement que l’on en sache plus sur le mystérieux atelier sur lequel tu travailles !

  2. Cedric Labeau 11 juillet 2011 at 2 h 43 min #

    J’ai découvert Guy Kawasaki par l’intermédiaire du blog de Patrick Hannedouche et j’ai acheté son livre « la réalité de l’entrepreneuriat ». J’ai adoré! C’est simple, concret, pas de blabla incompréhensible, bourré d’humour, du Guy Kawasaki tout simplement!
    En tout cas merci pour ton résumé!

    ps: Le point n°5 va m’être très difficile 🙂

    • SLepoutre 11 juillet 2011 at 8 h 42 min #

      Oui, effectivement, le point n° 5 semble très difficile à suivre à la lettre… Ne dit-on pas que l’entrepreneuriat est un parcours du combattant ? Allez, c’est le moment !

  3. marion GUILBERT 11 juillet 2011 at 8 h 49 min #

    Sylvain lâche la barbe laisse toi pousser la mèche !

  4. Emmanuel 11 juillet 2011 at 12 h 33 min #

    J’ai rencontré Mister Kawasaki lors d’une de ses conférences à Paris il y a quelques mois et ai eu droit à mon exemplaire dédicacé d’Enchantment justement 😉

    Effectivement très charismatique le bonhomme ! … très bonne ambiance lors de la conf’

    • Cedric Labeau 11 juillet 2011 at 13 h 27 min #

      Chanceux 😉
      C’est clair qu’il maitrise bien l’enchantement ce bonhomme!

  5. Dominique Gibert 12 juillet 2011 at 22 h 55 min #

    Vous êtes fan de Guy Kawasaki et de L’Art de l’enchantement ? Venez nous rejoindre sur la page Facebook http://www.facebook.com/pages/Enchantement/156246784419995?ref=ts

    • SLepoutre 12 juillet 2011 at 23 h 07 min #

      Merci pour le lien sur la page facebook.
      Et hop ! un fan de plus sur votre page !

  6. Flavien 18 juillet 2011 at 4 h 52 min #

    L’art de se lancer, l’un des meilleurs ouvrages de Guy Kawasaki (à priori).
    Je l’ai commencé il y a peu de temps et en effet, c’est un livre très stimulant bien loin des ouvrages technico-techniques que l’on nous fait lire à l’école.

    …le puristes disent que ce livre est à lire avant de créer son business plan 😉

  7. Olivier@coaching d'entreprise 5 août 2011 at 10 h 16 min #

    Tu es au courant de l’anecdote de Jérôme de Pourquoi Entreprendre qui l’a rencontré ?
    Il ui a dit bonjour en japonais, très fier de son savoir, et là , gros éclat de rire car Guy Kawasaki a indiqué ne pas parler japonais… LOL

    • SLepoutre 5 août 2011 at 10 h 25 min #

      HaHa ! Excellent ! Je ne savait pas qu’il ne parlait pas japonais…

Trackbacks/Pingbacks

  1. Réseaux sociaux : quantité ou qualité ? | Mon entreprise avant la fin de l'année - 27 juillet 2011

    […] notre ami Guy Kawasaki et bien d’autres insistent sur le fait de planter beaucoup de graines, de faire parler de soi […]

Leave a Reply